Contact

Actuality

Différenciation et offre de services : les grands enjeux des laboratoires à horizon 2030

pharma-différenciation-offre-services

Anticorps monoclonaux, cellules souches,  biotech, vaccins à ARN messager… Ces 10 dernières années, les avancées des sciences du vivant ont donné lieu à des innovations thérapeutiques enthousiasmantes. L’alliance inédite de la génétique, des datas, de l’imagerie et de la robotique, concoure à l’émergence d’écosystèmes d’innovation toujours plus agiles, regroupés sous un même objectif : mettre à disposition des patients des nouveaux modes de diagnostic et traitements efficaces. Si le rôle de l’industrie pharmaceutique reste crucial dans ce nouveau paradigme, elle doit aussi se réinventer pour rester compétitive et en phase avec les besoins des médecins et de leurs  patients. Continuum de soins, prévention, personnalisation de l’offre de soins, stratégie de différenciation… C’est en utilisant les produits et services développés par les nouveaux acteurs de l’e-santé qu’il sera possible de relever les défis posés par un univers de santé davantage performant, complexe et connecté.

Favoriser le continuum de soins

De plus en plus, le patient va devoir être suivi hors les murs de l’hôpital. L’efficacité thérapeutique et l’observance qui étaient jusqu’alors « contrôlables et contrôlées » par les établissements de soins pendant les séjours hospitaliers vont devenir moins appréhendables. Dans ce contexte – des séjours hospitaliers raccourcis, des patients en mobilité – les groupes pharmaceutiques vont souhaiter disposer de données en vie réelle sur les patients, afin de mieux évaluer l’efficacité thérapeutique de leur traitement, en particulier dans le cadre des négociations tarifaires. Les outils de santé connectés et digitaux adaptés à chaque thérapie et cas d’usage permettent de créer ce lien pour optimiser le continuum de soins du patient entre l’établissement de soins, la ville et son domicile. C’est une opportunité supplémentaire pour les laboratoires de renforcer leurs connexions avec les différentes parties prenantes autour du patient.

Se différencier des autres laboratoires

L’expiration des brevets et l’essor des médicaments génériques va amener les laboratoires pharmaceutiques à proposer de nouveaux services autour des médicaments pour renforcer leur relation avec les professionnels de santé.  En se concentrant uniquement sur le médicament, il sera difficile pour un laboratoire de se distinguer des autres. La solution réside dans le « beyond the pill », c’est-à-dire la capacité à tirer profit des nouvelles technologies pour proposer de nouveaux services, « au-delà du médicament ». Plusieurs laboratoires l’ont d’ailleurs compris, en créant leur propre entité de développement de solutions d’e-santé ou en nouant des partenariats avec des sociétés IT.

Personnaliser l’offre de soins en associant produits et services

Pour gagner en efficacité et créer de la valeur, les laboratoires doivent de plus en plus s’inscrire dans le développement incontournable de la e-santé et des opportunités qu’elle induit. Médicaments, dispositifs médicaux, objets connectés, applications de santé… Une des meilleures façons de créer de la valeur est de proposer des solutions de santé qui associent produits et services. Ainsi, les laboratoires se donneront les moyens de :

  • Faciliter le travail des médecins en leur permettant d’avoir à disposition davantage d’informations sur l’état des patients, l’efficacité des médicaments prescrits et en les dotant d’outils d’aide à la décision.
  • Améliorer la relation médecin patients et aider ces derniers à mieux se  prendre en charge, en agissant dans le même temps sur les problématiques de non-observance.
  • Favoriser la prise en charge à domicile par la médecine libérale de patients de plus en plus graves à un stade de plus en plus précoce 
  • Répondre aux enjeux rencontrés par les établissements de soins et notamment limiter la saturation des services hospitaliers, en équipant les patients de dispositifs de suivi à distance leur permettant de rester à domicile, dans un environnement qui leur est familier
  • Apporter des données en vie réelle aux payeurs, sur l’efficacité des produits et services financés
  • Bénéficier d’une différenciation en termes d’image, en communiquant sur le service rendu au professionnel de santé et à l’amélioration du confort de vie du patient

Dans cette nouvelle chaîne de valeur, les produits et services proposés sont conçus en fonction du parcours-client de chacun des acteurs du médicament, avec des bénéfices pensés sur le long terme. Personnaliser l’offre de soins en associant produits et services constitue une véritable opportunité pour les laboratoires d’apporter un service global aux médecins et de créer une nouvelle relation entre les médecins et le laboratoire pharmaceutique.

Intégrer la prévention, le suivi et le prédictif dans l’offre de services

Les maladies chroniques représentent un coût annuel de 115 milliards d’euros aux pays de l’Union européenne, soit 0,8% du PIB. Compte tenu du vieillissement de la population, c’est un enjeu de taille. Pas étonnant dans ce contexte que les autorités de santé insistent de plus en plus sur l’importance de la prévention, qui permettrait d’économiser plusieurs milliards d’euros chaque année en Europe. Et ce, malgré le fait que le budget de la Sécurité Sociale alloué à la prévention soit resté inchangé depuis 15 ans, mais c’est une autre histoire !

Complètement en phase avec la médecine dite prédictive, préventive et personnalisée, organisée autour des preuves et du parcours de soin, de nombreux acteurs innovants proposent désormais aux individus de mieux appréhender leur état de santé. Ce changement de paradigme impose aux laboratoires de diversifier leur portefeuille, en incluant davantage l’éducation thérapeutique, la télésurveillance et la prédiction à destination des patients présentant des pathologies chroniques pour ainsi limiter ou anticiper les récidives. Le digital vient, là encore, en renfort des laboratoires. Dans une démarche « around the pill », il peut permettre de renforcer l’efficacité des médicaments en mettant en place des services associés. Dans cette stratégie, le digital permettra d’aller chercher des sources de revenus additionnelles, en dehors du médicament.

Fort de son expertise dans l’intégration de capteurs sur des wearables, Chronolife dispose d’un portfolio d’outils technologiques brevetés, permettant aux laboratoires de proposer une nouvelle génération de dispositifs médicaux, certifiés santé. Ces solutions permettent à l’industrie pharmaceutique de se positionner sur une offre de services différenciante et de prendre un temps d’avance sur la concurrence, en toute sécurité vis-à-vis des données patient.


Retour